Le contrat de quartier, une démarche à systématiser?

Date: 
Jeudi 25 Septembre 2014 - 20:00
Lieu: 
Maison de quartier Sous-Gare, Av. Dapples 50, 1006 Lausanne
Avec: 
notamment M. Thierry Apothéloz, Maire de Vernier, et M. Marc Vuilleumier, Municipal de Lausanne.Mme Andrea Eggli, habitante de Montelly, et M. Jean-Pierre Tombola, habitant des Avanchets.Modération : M. Omar Odermatt
Une table ronde autour des expériences menées à Lausanne et à Vernier. La participation des habitant-e-s aux décisions concernant la vie et le développement des quartiers prend une importance croissante au sein des agglomérations urbaines. L’enjeu est en effet de maintenir et renforcer par ce biais la cohésion et le lien social, cela tout particulièrement dans les quartiers populaires. Pour ce faire, il s’agit notamment de permettre aux habitant-e-s de faire entendre leur voix et de contribuer de manière tangible à l’amélioration de la vie de quartier et des infrastructures les concernant.
Mais quelle marge de manœuvre offrir aux habitant-e-s, quelle position attendre des pouvoirs publics, et quelles modalités de participation mettre en place ?
Le « contrat de quartier » est un instrument qui apporte des réponses concrètes à ces questions. Toutefois, les expériences suisses romandes restent encore peu nombreuses, et leurs ambitions apparaissent assez variables. Sur ce point, en effet, on note des différences marquées entre les démarches mises en œuvre à Lausanne et celles que la commune de Vernier mène de manière pionnière depuis 2005.
Mettre en perspective ces expériences distinctes, et en débattre avec les élus qui les promeuvent et des habitant-e-s qui s’y impliquent constitue l’objectif de cette table ronde. Le jeu des regards croisés devra permettre, par exemple, d’éclairer les conditions nécessaires à l’appropriation des démarches par les habitant-e-s, d’évaluer le potentiel des démarches en termes de réalisations concrètes et de cohésion sociale, de discuter les moyens économiques et les procédures institutionnelles à mettre en œuvre, et, finalement, de s’interroger sur la disposition des instances politiques à renouveler ou à pérenniser de telles démarches.

Information générale :
Vernier

Sur son territoire, la commune de Vernier (35'000 habitants) a mis en place des contrats de quartier pour les quatre ensembles suivants : Aïre-Le Lignon, les Avanchets, Châtelaine-Balexert et Vernier-Village. Ces contrats de quartier offrent aux  habitant-e-s la possibilité d’initier et de gérer eux-mêmes des projets d’utilité publique du début à la fin du processus. Le législatif de la commune se contente de voter chaque année une enveloppe budgétaire pour le quartier concerné. De leur côté, les habitant-e-s intéressés-e-s s’organisent en groupes de travail pour proposer, développer et réaliser des projets. Les politiques n’interviennent que pour valider ceux-ci et débloquer les fonds nécessaires. Depuis 2005, près de 150 projets ont été acceptés !
Lausanne
La ville de Lausanne s’est, jusqu’ici, engagée dans deux contrats de quartier. Le premier, mené à Montelly de 2010 à 2012, avait valeur d’expérience pilote et a fait l’objet d’une évaluation positive de la part des autorités. Le bilan favorable de cette première expérience a débouché sur un contrat de quartier pour un autre ensemble, les Boveresses. Lancé en 2012, il se déroulera sur une durée de 3 ans.
Fichier attachéTaille
SlidesLausanneTableRonde25.09.2014.pdf237.24 Ko
SlidesVernierTableRonde25.09.2014.pdf919.86 Ko
ContratDeQuartierMontelly.pdf145.46 Ko
ContratDeQuartierVernier.pdf1.98 Mo